( 2 août, 2008 )

Histoire antique

L’arrivée des Cadurques

C’est avec ce peuple que débute, en quelque sorte, l’antiquité du Quercy. Bien que d’autres peuplades étaient préexistantes sur le territoire quercynois avant leur arrivée. Ils dominent rapidement les autochtones puisqu’ils maîtrisent la fabrication d’objets en fer. Les Cadurques ou Cadourques sont venus d’Allemagne par migration, du VIIe au VIe s. av. J.-C. L’origine du nom pourrait venir de cad-or-ci, « ceux qui vivent sur les bords d’une belle rivière », sans doute le Lot.

Les Cadurques semblent avoir aboli la royauté, le pouvoir étant entre les mains de l’aristocratie foncière. A la fin du IIe s. et au cours du Ier s. av. J.-C., les oppidums prennent une place importante. En effet dès la fin du IIe s., les troubles s’accumulent aux frontières. Des conflits opposent les romains avec les Arvernes(défaite de Bituit en 121). En 118, Rome soumet les Volques Tectosages. En 109, les Cimbres déferlent du Rhône au Bordelais. 

En 58 av. J.-C., l’intervention de Jules César en Gaule débute. Les Cadurques ont fortifié ou réinvesti des oppidums tel que celui d’Uxellodunum. En cas de péril la population pouvait être accueillie avec son bétail, les oppidums pouvant atteindre une superficie de plusieurs dizaines d’hectares. Une population sédentaire, plus ou moins nombreuses, devait y vivre en permanence.

 

Histoire antique monnaiecadurque

Une pièce de monnaie cadurque

Ces places fortes étaient des centres d’échanges. Des amphores contenant des vins d’Italie, des pièces de monnaies gauloises provenant de toute la Gaule y ont été trouvées. Ces positions fortifiées ont été désertées après la conquête romaine. A la même époque, les Cadurques  émettent des pièces en argent dont certaines vont se répandre dans tout le sud-ouest de la Gaule.

uxellodunum

Uxellodunum (vu par les auteurs du Moyen Age)

Dans son ouvrage « Commentarii de bello gallico », « La guerre des Gaules » , Jules César et l’historiographe Hirtius racontent le siège de l’oppidum d’Uxellodunum, place forte appartenant aux Cadurques, dont la prise marqua la fin de la Guerre des Gaules en 52 av. J.-C., mais dont la position géographique précise reste sujette à discussion. ( Les dernières recherches la situeraient au Puy-d’Issolud, dans le Lot. D’autres lieux ont été envisagés dans le Lot : Luzech, Murcens, Capdenac… ) Cette tribu des Cadurques était très proche des Arvernes et leur chef Lucterius (Lucterios) fut un fidèle allié de Vercingétorix dans sa lutte contre Jules César. Un an après la reddition de Vercingétorix à Alésia, Lucterius et Drappès le Sénon (de Sens) se réfugient dans l’oppidum d’Uxellodunum pour y poursuivre la lutte. Vainement. Vaincu, Lucterius cherche refuge chez le chef arverne Epasnactos, qui le livre à César.

lucterius

Luctérius

Les Cadurques ont d’ailleurs donné leur nom à l’antique Divona devenu Cahors par un édit romain, les habitants portent la marque de l’histoire cadurque puisqu’on les appelle les cadurciens.

Pas de commentaires à “ Histoire antique ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|